Et si Khalifa Sall soutenait Aissata Tall Sall !

02 Oct

Et si Khalifa Sall soutenait Aissata Tall Sall !

À la lumière de l’emballement de la machine judiciaire sur ce qu’il y a lieu d’appeler l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar avec la détention préventive de plus de 7 mois de Khalifa Sall, il va s’en dire que la future Présidentielle dépendra beaucoup des négociations et manœuvres politiques en cours. À cet effet, l’analyse des forces en présence et scénariis appelle, de la part des états-majors politiques, beaucoup de stratégies pour bien se propulser dans cette course qui s’annonce mouvementée et pleine de surprises.
Une analyse de la situation actuelle nous renseigne davantage sur la complexité de cette prochaine Présidentielle.
Le Président Macky Sall a fini de mettre en place sa task force en vue de cette grande échéance où il demandera le renouvellement de son mandat, à tous prix! Avec à ses côtés particulièrement deux leaders de gauche, en l’occurrence Tanor Dieng du parti socialiste et Moustapha Niasse de l’AFP qui ont fini d’enterrer les projets politiques de leurs formations respectives au profit de leurs projets personnels de retraite paisible. Mais cela n’a point suffit aux dernières Législatives de Juillet 2017 pour avoir cette majorité confortable qui préserverait le Président d’un second tour fatidique en 2019!
Le vaillant President Wade joue sa dernière carte politique. L’opposition sénégalaise lui rend un vibrant hommage pour avoir secoué le cocotier pendant ces Législatives, procurant avec brio un groupe parlementaire à sa coalition. Au soir de sa carrière politique, le Président Wade pourra être fier d’avoir réussi son retour bien que la mission fondamentale de rampe de projection de son fils à la prochaine Présidentielle n’a pas trop réussi. Le combat (du fils) que mène le père Wade par procuration laisse beaucoup de citoyens perplexes sur le deal supposé de la libération de son fils Karim Wade. Le Président Wade tente et continuera de tenter encore par le forcing politique pour faire revenir son fils Karim sur la scène politique. Ce serait une belle fin de carrière pour celui qui aurait presque tout réussi dans sa longue carrière politique. À quelques exceptions près…On ne pourra jamais reprocher à un père de vouloir aider son fils à réussir mais hélas les enjeux sont d’ordre national et dépassent largement les intérêts privés et familiaux. C’est l’avenir d’un pays qui se joue au delà des manœuvres politiciennes.
Alors l’équation à plusieurs inconnues reste le choix que Khalifa Sall doit opérer et dès maintenant car l’échéance approche à grands pas et le courage politique exige de prendre son destin en main. Si la procédure judiciaire arrive à son terme avec une condamnation du maire de Dakar, Khalifa devra se prononcer et indiquer la voix à suivre à ses nombreux militants. Les tâtonnements et nombreux échecs notés récemment dans sa volonté de rapprochement avec le Président Wade démontrent à suffisance que cette voie n’est pas la meilleure pour Khalifa Sall.
Ma conviction demeure que Maître Aissata Tall Sall reste une carte crédible pour Khalifa Sall pour non seulement cette échéance de 2019 mais également pour sauver la maison socialiste et préserver l’héritage de leur formation politique puisque Tanor Dieng a définitivement choisi de finir sa carrière politique en soutien inconditionnel d’un libéral, pour s’assurer une retraite personnelle paisible.
L’histoire politique du Sénégal retiendra cette sortie par la petite porte de Tanor Dieng et de Moustapha Niasse qui auront ainsi hypothéqué leur carrière politique. Leur héritage se résumera à des formations politiques en déliquescence au soir de leurs carrières politiques respectives. Triste sort!
Khalifa Sall a devant lui la possibilité de réparer ses erreurs de stratégie politique depuis le congrès avorté du PS de 2014 qui lui vaut en grande partie cette terrible situation d’aujourd’hui.
Il appartient à présent à Khalifa Sall et à ses proches de revoir leur stratégie de combat car jamais le Président Wade ne le mettra en pôle position au détriment de son propre fils! Jamais! La solution viendra d’ailleurs et Maître Aissata Tall Sall reste une option crédible et sérieuse à étudier par Khalifa Sall.
Et l’histoire retiendra si Khalifa Sall venait à poser cet acte de haute portée politique pour la Présidentielle de 2019.

Write a Reply or Comment